6V ou 12V : la querelle des anciens et des modernes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6V ou 12V : la querelle des anciens et des modernes !

Message  cékat le Lun 26 Déc - 17:36

Bonjour,

La question n’est pas nouvelle, et chacun a de bonnes raisons. Après tout, restaurer et surtout rouler en voiture ancienne, c’est quoi ?
- ne rien y voir phares allumés
- ne pas être vu la nuit
- démarrer avec hésitation
- recharger la batterie avec incertitude

Ou alors :
- rouler en sécurité en voyant la route
- alerter par sa signalisation perçante ceux qui vous suivent
- démarrer avec bonheur
- ne pas soucier de l’état de charge de sa batterie

Dans la première catégorie se placent les jusqu’au-boutistes de l’ancienne pure et dure, les ayatollahs de l’origine, les intégristes de la marque, les respectueux de la conception initiale, les perfectionnistes et les adeptes de la souffrance volontaire, autant dire .... les masochistes Rolling Eyes !

Dans la seconde catégorie, il y a les pratiques, ceux qui ne veulent prendre aucun risque, ceux qui adaptent les points faibles de la conception d’origine à la technique d’aujourd’hui, ceux qui aiment tricher parce que ça ne se voit pas et ceux qui ont peur de leur ombre ! Reste qu'il faut investir un peu d'Euros (tant qu'il nous en reste Crying or Very sad ) dans le remplacement de toutes les lampes, de la batterie, de la bobine d'allumage, de la dynamo pour faire place à un alternateur à régulateur intégré, changer aussi le démarreur, le moteur d'essuie-glace, les avertisseurs électriques .... l'addition n'est finalement pas négligeable !

Difficile de trancher, et chacun se range dans la catégorie dans laquelle il se sent le mieux ….. geek
Pour ma part, je considère que le montage d’origine est plus amusant à faire fonctionner correctement que le remplacer par une solution moderne et confortable. Les clients de nos C4 et C6 en 1930 roulaient parfaitement. Simplement, ils étaient en panne plus souvent que nous aujourd’hui avec nos autos « électronisées », et considéraient ces désagréments comme le juste prix à payer pour pouvoir profiter d’un privilège rare à l’époque : celui d’avoir une automobile !

Compte tenu de notre expérience et de notre méfiance somme toute légitime, nous pouvons parfaitement conserver le 6V et ses alimentations électriques souffreteuses. Nous sommes simplement plus attentifs à l’entretien, et regardons de près, avant d’aller nous balader, l’état des entrailles de la belle. Reste évidemment le problème de l’éclairage pour le roulage de nuit. Personnellement, je n’ai jamais roulé dans ces conditions, et donc n’ai jamais été gêné par mes beaux phares "sous-voltés" ! Je ne connais d’ailleurs pas beaucoup de collectionneurs qui se risquent à rouler de nuit dans nos engins d’un autre âge ! Et pour la batterie, un coup de charge de temps à autre rehausse comme il convient le nombre d’ampères emmagasiné à l’intérieur.

Et puis rouler la peur au ventre de la panne intempestive, n’est-ce pas aussi le plaisir caché (et sadique !) qu’offrent nos belles automobiles anciennes clown ?



_________________
Le sage montre la lune. L'imbécile regarde le doigt !

cékat
Admin

Messages : 693
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 69
Localisation : Pyrénées Atlantiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum