Robinet d'essence qui fuit .... et qui ne fuit plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Robinet d'essence qui fuit .... et qui ne fuit plus

Message  cékat le Dim 1 Jan - 10:09

Bonjour,

s'il y a un élément des C4 qui pose problème à beaucoup, c'est bien le robinet d'essence, cette saloperie qui fuit tout le temps ... ou qui se bouche pour varier les plaisirs Wink
J'ai donc été obligé de travailler la question car j'ai rencontré ces 2 problèmes. Procédons par ordre :
- les réservoirs sont en bonne tôle d'acier galvanisé à l'extérieur. L'intérieur, lui, subit les assauts de la condensation et présente en quelques années une surface bien rouillée. Nos pleins actuels faits avec une essence oxygénée du commerce (éthanol rajouté à hauteur de 5% mini) n'arrangent vraiment pas la situation. Le temps passant, ce sont carrément des écailles de rouille et sa poussière qui tombent au fond du réservoir. Résultat : une jolie bousculade par le petit orifice qui traverse le robinet ...... La conséquence inévitable : arrêt du moteur par coupure d'alimentation pale !
J'ai demandé à mon radiatoriste d'étamer l'intérieur du réservoir. Après de longs mois de patience, il m'a dit l'avoir fait. Par contre, je n'ai pas réussi à savoir comment : en déversant de l'étain liquide à l'intérieur scratch , ou en découpant l'extrémité du réservoir, verser l'étain, puis ressouder ensuite king . Cela me semble compliqué et bien dangereux ! Le fait est qu'aujourd'hui, je n'ai plus de rouille qui arrive. Je rappelle que l'autre méthode plus conventionnelle consiste à faire tourner dans différentes positions (sur une bétonnière par exemple) le réservoir avec tous ses orifices bouchés. Auparavant du gravier petit calibre aura été déversé dedans, et la jauge démontée. Ensuite, un produit Restom bien connu est à introduire à l'intérieur de manière à napper toute la surface : http://www.restom.net/traitements-reservoir-restom-superkit-reservoir-rouille-restom-superkit-134.htm . Le résultat semble convaincant. Mais n'en ayant aucune expérience, je ne connais pas sa durabilité et sa réelle efficacité dans le temps

Pour plus de sûreté, et parce que je n'aime pas recommencer 36 fois la même chose, j'ai installé en plus un tamis fin autour des tubes plongeurs. Comme ça, j'ai une garantie supplémentaire :



- les robinets eux-mêmes sont une source d'ennui tenace. Je recommande de faire effectuer d'abord un glaçage des surfaces planes qui tournent l'une sur l'autre (dont un joint les sépare en fonctionnement opérationnel). Cette opération s'effectue par tournage avec un enlèvement insignifiant de matière. Il faut en effet partir d'une base plane et sans défauts pour espérer acquérir une étanchéité sûre. Après, reste le problème du joint, qui n'est pas le problème le plus simple à résoudre. D'origine, il devait y avoir un joint en liège. Mais retrouver un liège de bonne qualité avec une fiabilité constante dans le temps, j'ai beaucoup douté de la réussite de cette solution.
Je suis donc passé par la case Viton (et non pas Vuitton .... drunken ), caoutchouc synthétique particulièrement résistant aux hydrocarbures. Par contre, il offre une très faible résistance mécanique, à la torsion notamment quand les faces du robinet tournent. La preuve : ça s'est fini par une fuite sérieuse qui m'a obligé à vidanger mon réservoir d'essence, et à être éliminé d'un concours de présentation Crying or Very sad .
J'ai donc recherché un matériau capable d'être mécaniquement résistant et supporter sans faiblir le contact avec de l'essence, et j'ai trouvé bounce .



On en trouve encore assez facilement sur les sites de ventes entre particuliers, à enchères ou pas. J'ai découpé le joint dans le couvercle d'une ancienne boîte jaune de lampes NORMA. Son plastic est souple et rigide à la fois. De plus, il est absolument impassible en présence d'essence. Quel est le nom de ce matériau miracle : aucune idée. Mais croyez mon expérience : ça marche !



N'oubliez pas en découpant le joint le côté d'appui sous le gros hexagone d'appui en sortie de réservoir, et les oreilles percées pour que les tétons (faits pour limiter la rotation du robinet) immobilisent le joint.
Et voilà ce que donne le robinet remonté et mis en place sur ma torpédo :




_________________
Le sage montre la lune. L'imbécile regarde le doigt !

cékat
Admin

Messages : 693
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 69
Localisation : Pyrénées Atlantiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robinet d'essence qui fuit .... et qui ne fuit plus

Message  C4G Roadster le Dim 1 Jan - 19:35

Très astucieux. En effet ça a toujours été un gros problème à résoudre. Il parait que ça marche aussi avec le plastique des bidons de lave-glace ou de liquide de refroidissement.

C4G Roadster

Messages : 94
Date d'inscription : 03/12/2011
Localisation : NORD 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

joint

Message  pierrauc le Dim 1 Jan - 19:44

ah voila des infos interessantes !! j'ai aussi vu la photo du joint original.

pierrauc

Messages : 25
Date d'inscription : 30/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robinet d'essence qui fuit .... et qui ne fuit plus

Message  roadstera91 le Lun 2 Jan - 8:04

Merci pour cette astuce Cékat

roadstera91

Messages : 90
Date d'inscription : 05/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Robinet d'essence qui fuit .... et qui ne fuit plus

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum